mercredi 10 octobre 2007

Gateau au chocolat

Gateau au chocolat 2

Allé, un classique mais la recette est si simple...

Ingrédients :
-    125g de beurre
-    125g de sucre
-    125g de chocolat
-    une pincée de sel
-    3 œufs
-    3 cuillères à soupe d’amidon de maïs (non, je ne citerai pas de nom de marque…)

Faire fondre le beurre avec le chocolat. Mélanger les jaunes d’œufs, le sucre, la pincée de sel et l’amidon de farine. Mélanger, y ajouter le chocolat fondu et enfin les blancs battus en neige. Bien mélanger le tout.
Mettre au four ¼ d’heure à 180°C dans un moule beurré.

Jean Louis (ou le monologue du client)

gulden draak 4 - Version 2

"Je regarde mon ombre
Elle ne me ressemble pas
Elle est plus grande que moi
Tiendra elle dans ma tombe?"
Yves Jamait

mercredi 3 octobre 2007

Coupure

Canon EOS 400D - 35/105

coupure

Le plongeur malade

le plongeur malade

Ensemble c'est tout

Berlin (19)

Ils se donnent la main en remontant à la surface.
La main c’est bien. Ça n’engage pas trop celui la donne et ça réconforte beaucoup celui qui la reçoit.

Anna Gavalda

Dans la dèche à Paris et à Londres

KIF_0961

On passait sous un majestueux portique portant comme il se doit l’inscription Liberté, Egalité, Fraternité (les français placent ces trois mots un peu partout jusque y compris à l’entrée des postes de police)

Cela faisait une curieuse impression de voir que, malgré son âge et sa condition présente, elle continuait à porter une perruque d’un blond éclatant, à se mettre du noir aux yeux et à se maquiller comme une fille de vingt ans. Il faut croire que 78 heures de travail par semaine ne suffisent pas à étouffer toute envie de vivre chez l’être humain.

C’était la malnutrition et non quelque tare congénitale qui avait détruit en lui l’être humain

La question qui se pose est alors : pourquoi méprise-t-on les mendiants ? Car il est bien vrai qu’on les méprise universellement. Je crois quand à moi que c’est tout simplement parce qu’ils ne gagnent pas convenablement leur vie. Dans la pratique personne ne s’inquiète de savoir si le travail est utile, productif ou parasite, tout ce qu’on lui demande c’est de rapporter assez d’argent.

Georges Orwell

Sambagogo - 27-09-07

De la samba et de la capoeira sur la place de Jaude à Clermont-Ferrand samedi. C'était vraiment cool.

Canon EOS 400D - 35/105

sambagogo 19sambagogo 58sambagogo 98sambagogo 115sambagogo 119sambagogo 123 - Version 2sambagogo 20sambagogo 143

lundi 1 octobre 2007

99F - Le Film


Jean Dujardin a dit quelque chose comme : « Le livre et le film sont différents. Ceux qui chercheront le livre dans son intégralité à travers le film vont être déçut, de toute façon on n’aurait pas pu mettre tout le livre dans le film » (j’en rajoute peut-être un peu) et il a bougrement raison !
Je suis toujours un peu sceptique lors de l’adaptation de livres à l’écran (à part certaines exceptions, La Ligne Verte par exemple, mes craintes sont plutôt justifiées), de plus je partais avec une certaine appréhension envers Beigbeder, due a son dernier livre, et suite de 99F, Au Secours Pardon que j’ai trouvé assez décevant. Mais Jan Kounen n’a pas peur de choquer (quoi qu’il ne fasse moins de “rentre dedans” que la plume de l’auteur) il a le génie pour mettre en scène les effets des drogues, l’expérience Blueberry n’y est sûrement pas pour rien…
J’ai trouvé la fin plutôt magique, vu le délire dans lequel le film été plongé, redresser la barre nécessitait une sacrée dose de talent.
P.S. : Si vous allez voir le film restez jusqu’au bout il y a un petit bonus sympa !